Covid-19 mise à jour: L’équipe uxpertise continue ses opérations et ses solutions ne sont pas affectées.

4 mythes courant sur la surveillance des examens à distance démantelés

Mythes sur la surveillance des examens à distance et en ligne

Le début de la pandémie covid-19 a mis les administrateurs universitaires et les facultés dans une situation difficile. Avec les étudiants à la maison, les facultés se sont tournées vers les plateformes en ligne pour offrir des cours. Par contre, que pourrait-elle faire au sujet des examens? Les directeurs d’école devaient trouver une solution pour assurer l’intégrité des examens et protéger la réputation de leur école. Ils étaient également à l’écoute des inquiétudes des élèves en matière de protection de la vie privée. De plus, les institutions devaient tenir compte des budgets. En équilibrant tous ces facteurs, de nombreux départements et professeurs ont choisi un substitut efficace au surveillant en classe. La surveillance des examens à distance et en ligne.

En fait, la demande de surveillance en ligne sous toutes ses formes a augmenté de façon spectaculaire. Selon un sondage mené en avril 2020 auprès de 312 établissements d’enseignement pour la plupart basés aux États-Unis, 54 % utilisaient des solutions de surveillance des examens en ligne ou à distance. Un autre 23 % pensaient ou prévoyaient de les utiliser.

Les étudiants stressés ont exprimé leur mécontentement

Ces décisions universitaires n’ont pas plu à tout le monde. Mettant l’accent sur les préoccupations liées à la protection de la vie privée, les étudiants et les autres membres de la communauté universitaire ont exprimé leur mécontentement dans les médias traditionnels et en ligne.

Dans le brouhaha qui a suivi, des idées fausses et des malentendus sur les solutions de surveillance des examens en ligne ont surgi. La discussion suivante vise à clarifier ces mythes.

Tout d’abord, qu’est-ce que la surveillance des examens en ligne?

La surveillance des examens en ligne utilise des outils et logiciels pour faire ce que les surveillants en personne avaient l’habitude de faire lorsque les étudiants se réunissant en salle de classe. Offertes sous plusieurs formats, les solutions de surveillance en ligne des examens à distance sont composées d’un ou de plusieurs des éléments suivants : surveillance par un humain à distance via webcam, enregistrements webcam de l’étudiant, révision par un humain des sessions d’examen enregistrées, et surveillance webcam assistée par l’intelligence artificielle (IA).

Normalement, dans une solution de surveillance automatisée des examens à distance et en ligne, tel que la solution uxpertise XP, une webcam enregistre l’étudiant qui passe l’examen dans son environnement tandis que le logiciel de surveillance, installé en toute sécurité sur l’ordinateur de l’étudiant, contrôle quels logiciels peuvent être accédés et bloque les raccourcis clavier, tels que copier-coller. Certaines solutions utilisent l’IA pour signaler tout comportement suspect. D’autres, comme uxpertise XP, fournissent une révision post-examen par un surveillant humain qui identifie tout comportement qui s’écarte des conditions définies par les administrateurs de l’examen et attribue un score d’intégrité pour la session. Quoi qu’il en soit, c’est l’administration de l’école de l’étudiant qui prend la décision finale sur le comportement en question.

Mythe #1 : La surveillance des examens en ligne à distance est «envahissant».

Les étudiants et les personnes qui ne sont pas familiers avec la surveillance en ligne se posent des questions comme les suivantes :

  • Quelles données sont enregistrées?
  • Quelle organisation enregistre la session et combien de temps conservera-t-elle les données?
  • Qui a accès aux données?
  • Les données recueillies sont-elles à l’abri de cyberattaques?

Les données sont protégées

Sensibles à ces préoccupations tout à fait compréhensibles, les fournisseurs responsables de solutions de surveillance en ligne ont rédigé une liste de droits pour les apprenants en ligne. Les meilleurs fournisseurs de solutions respectent les normes de confidentialité reconnues à l’échelle internationale. Les fournisseurs de qualité recueillent uniquement de l’information pendant la session d’examen – cette période est vérifiable. La collecte de données est activée par un étudiant lors d’une session d’examen. (Les données sur les élèves qui en résultent sont la propriété de l’école, et non le fournisseur.)

En outre, le logiciel de surveillance des examens à distance est installé par l’étudiant, et le processus d’authentification et de vérification se fait étape par étape, après que l’étudiant a consulté et accepté les conditions. Par la suite, ce logiciel peut être supprimé comme vous le feriez pour tout autre type de logiciel. Bien qu’aucune cyberdonnée ne soit totalement à l’abri d’une attaque, les données chiffrées dans les systèmes informatiques bien administrés offrent une sécurité aux standards à l’industrie. De plus, la plupart des fournisseurs de qualité ne conservent ces données que pour une période limitée. Par exemple, les données des étudiants d’uxpertise XP sont supprimées en toute sécurité après 90 jours.

La surveillance des examens et la protection des données sont clarifiées

Le début rapide de la pandémie ainsi qu’une méconnaissance générale de la surveillance des examens en ligne ont contribué à un manque de communication sur le droit à la vie privée par les institutions et les fournisseurs de solutions.

À l’heure actuelle, les étudiants sont informés bien à l’avance du format et des paramètres des examens en ligne et de l’endroit où ils peuvent consulter leurs droits. La familiarité avec la surveillance en ligne et une meilleure communication devraient continuer à apaiser ces préoccupations au sujet de « l’envahissement ». Toute organisation qui adopte une solution de surveillance des examens à distance devrait tirer parti de ces leçons apprises. Elles devraient informer proactivement ses étudiants de ce à quoi s’attendre.

Mythe #2: La surveillance des examens en ligne à distance augmente l’anxiété lors de l’examen.

Quelles que soient les conditions qui prévalent, les étudiants de tous niveaux trouvent les examens stressants. L’enjeu est de taille. Les résultats d’examens auront un impact sur leurs études futures, les possibilités de bourses et leurs carrières après l’obtention de leur diplôme. Certains élèves signalent la surveillance en ligne accentue leur anxiété lors de l’examen en comparaison à la surveillance en classe.

Rappelez-vous que la surveillance en ligne offre aux étudiants la commodité et le confort de passer des examens à la maison. De plus, pour atténuer l’anxiété, le matériel et les outils autorisés sont indiquées avant l’examen. Certaines solutions signalent de manière intrusive les comportements douteux (ex. : regarder ailleurs) à l’étudiant pendant l’examen. D’autres, comme la solution uxpertise XP, enregistrent discrètement ce comportement en arrière-plan. Ainsi, tous ces avantages doivent être pris en considération. La surveillance en personne a certains inconvénients, tel le voyagement et demeurer assis pendant plusieurs heures avec des étrangers.

Mythes #3: La surveillance des examens en ligne à distance augmente le risque d’être signalé pour un comportement suspect.

Il y a une idée fausse répandue que les solutions de surveillance en ligne sont construites pour pointer du doigt accusateur sur les étudiants. (Cette fausse croyance contribue sans doute aussi à « l’anxiété accrue » dont il est question ci-dessus.) Aucune solution de surveillance des examens à distance n’est parfaite. C’est pourquoi, certains faux positifs peuvent survenir, et cette perspective peut rendre un étudiant anxieux. Prenons, par exemple, le « stimming ».

Le stimming est un comportement autostimulant. Celui-ci implique des mouvements ou des sons répétitifs, tel que des coups d’ongles, des battements de pieds, etc. Presque tout le monde montre une certaine forme de stimming. Ces comportements peuvent générer de faux positifs par les surveillants en ligne, qu’ils soient humains ou automatisés.

Il est important de se rappeler que les meilleures solutions de surveillance des examens impliquent toujours le jugement d’un humain. La décision finale sur l’intégrité de l’étudiant est prise par un administrateur de l’école qui est familier avec l’élève. Il n’est pas dans l’intérêt de ces dirigeants de faire des allégations d’inconduite sans fondement, car le suivi est long et coûteux.

Mythe #4 : La surveillance des examens à distance n’est pas nécessaire, car il existe d’autres formes d’évaluation.

Bien sûr, il y en a. Mais ne pas surveiller n’est pas une option. Voilà pourquoi.

Une étude récente publiée dans le Journal of the National College Testing Association a observé que les étudiants voient la prise de position d’une institution concernant la surveillance comme une mesure d’évaluation sérieuse, et à quel point l’institution considère son intégrité globale importante. La même étude a conclu que « lorsqu’un examen n’est pas surveillé, les étudiants perçoivent la tricherie comme plus acceptable et sont plus susceptibles de tricher ou de commettre une fraude lors de l’examen, tout en plaçant la responsabilité sur l’institution qui devrait livrer l’examen de façon plus sécuritaire ».

Avec les étudiants qui étudient de la maison, la tentation de tricher est plus élevée. Et pourtant, aucun étudiant ne veut que les futurs employeurs considèrent ses résultats scolaires comme un « diplôme coronavirus ». C’est-à-dire un diplôme obtenu sous une surveillance douteuse. C’est pourquoi de nombreuses associations étudiantes privilégient les solutions de surveillance des examens en ligne.

Pourtant, les cours en ligne restent pour les établissements d’enseignement un point vulnérable au scandale sur la malhonnêteté académique. De nombreuses institutions utilisent encore des formes traditionnelles d’évaluation, comme les examens à choix multiples. Donc, l’utilisation d’une solution de surveillance des examens en ligne à distance était une évolution naturelle. Mais toutes les écoles n’ont pas choisi cette voie. 

Explorer différents types d’évaluation

Dans certaines institutions, la culture promeut un code d’honneur que les étudiants sont tenus de soutenir. Par exemple, en surveillant l’inconduite scolaire ou même d’autres types d’inconduite sociale.

Dans ces cultures, certains dirigeants universitaires croient que les solutions de surveillance d’examens en ligne contreviennent aux normes culturelles. Ainsi, ces écoles explorent d’autres façons pour les élèves de démontrer leurs connaissances et leurs compétences. Des devoirs à domicile, des projets,  ou une série d’examens pour des enjeux inférieurs sont utilisés.

Ces types d’évaluations nécessitent un plus grand investissement de temps du corps professoral pour concevoir, administrer et évaluer. Pour certaines classes ou professeurs à court de temps, ces options peuvent ne pas être gérables. La surveillance des examens à distance fournit une solution rentable qui protège la vie privée des élèves et l’intégrité de l’école.

Si les solutions de surveillance des examens à distance et en ligne semblent comme si elles pourraient être le bon ajustement pour votre institution, nous serions heureux de fournir plus de perspective et de l’information supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *